L'auteur



  BOLLE STEPHANE 

Stéphane BOLLE

Maître de conférences
HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III 
 

RSS

  • Flux RSS des articles

Rubriques

Contribuez

 

Cliquez ici pour participer

Recommandez

BIENVENUE

La Constitution en Afrique est un espace d'expression, de réflexion et d'échanges dédié au(x) droit(s) constitutionnel(s) en mutation dans cette partie du monde.
Ce site propose un regard différent sur l'actualité constitutionnelle foisonnante des pays africains. Il ne s'agit pas de singer les gazettes ou les libelles, de s'abîmer dans une lecture partisane des constitutions, des révisions, des pratiques et des jurisprudences. Sans angélisme ni scepticisme, il urge d'analyser, en constitutionnaliste, une actualité constitutionnelle largement méconnue et passablement déformée.
La Constitution en Afrique se conçoit comme l'un des vecteurs du renouvellement doctrinal qu'imposent les changements à l'œuvre depuis la décennie 1990. La chose constitutionnelle a acquis dans la région une importance inédite. Il faut changer de paradigme pour la rendre intelligible ! C'est d'abord au constitutionnaliste de jauger le constitutionnalisme africain contemporain, ses échecs - toujours attestés -, ses succès - trop souvent négligés. Sans verser ni dans la science politique, ni dans un positivisme aveugle, le constitutionnaliste peut et doit décrypter la vie constitutionnelle, en faisant le meilleur usage des outils de la science actuelle du droit.
La Constitution en Afrique est enfin un forum, un lieu ouvert à la participation des chercheurs débutants ou confirmés qui souhaitent confronter leurs points de vue. N'hésitez pas à enrichir ce site de commentaires, de réactions aux notes d'actualité ou de lecture, de billets ou de documents. Vos contributions sont attendues.

Au plaisir d'échanger avec vous

 

 

Stéphane BOLLE
Maître de conférences HDR en droit public
Université Paul Valéry - Montpellier III

 

Mercredi 11 septembre 2013 3 11 /09 /Sep /2013 10:34
- Publié dans : Cameroun
Par Stéphane Bolle

  cameroun-armoiries.gif

 

Toute élection en Afrique génère d’abondants contentieux et éprouve durement le juge. D’abord politique, la contestation tous azimuts se déploie sur le terrain juridique, avec des fortunes diverses.

Au Cameroun, le double scrutin du 30 septembre 2013, pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale et des conseillers municipaux, en offre déjà une nouvelle illustration.

En l’espèce, le parti MRC sollicitait le sursis à exécution du décret n° 2013/220 du 02 juillet 2013 de convocation du corps électoral. La chambre administrative de la Cour Suprême, statuant en urgence à juge unique, rejette la demande son  ordonnance n° 08/0SE/CCA/CS/2013 du 19 août 2013.

Alain ONDOUA, professeur agrégé de droit public à l’Université de Poitiers, revient sur cette affaire dans le commentaire juridique qu'il a choisi de publier ici.

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires
Mardi 3 septembre 2013 2 03 /09 /Sep /2013 16:06
- Publié dans : Bénin
Par Stéphane Bolle

 

couverture Badet

LA CONSTITUTION EN AFRIQUE vulgarise la littérature juridique sur la chose constitutionnelle aujourd’hui en Afrique.

Je vous invite aujourd’hui à lire in extenso le dernier ouvrage de Gilles Badet, docteur en droit public de l’Université catholique de Louvain (Belgique), enseignant à l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin)

Les attributions originales de la Cour Constitutionnelle du Bénin

Bonne lecture !

Stéphane Bolle
Maître de conférences HDR en droit public

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires

Classé

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés